Article

Tête à tête : Théo AZPIROZ

En général les noms aux terminaisons en oz ou az sont d’origine savoyarde : est-ce ton cas ?

Non ce n’est pas  savoyard, mais d’origine basque-espagnole (région de Pampelune).

Comment songer signer à TYROSSE alors que l’équipe avait hérité du bonnet d’âne lors de sa prestation à Ondaraitz ?

Stéphane et Popo m’ont appelé pour me présenter un bien intéressant objectif  de club. En plus j’avais envie de continuer à jouer en Fédérale 1, puis ce qui ne gâchait rien je connaissais un important noyau de joueurs, pour avoir eu le plaisir de les côtoyer en sélection CBL. Voilà comment j’ai été convaincu de rejoindre le club.

Lors des deux dernières rencontres à domicile, tu es sorti en premier sur le terrain. Es-tu le capitaine caché de l’équipe ou tes équipiers  ont voulu te faire cette faveur ?

Non je suis un simple  équipier, mais c’est plus dans mon tempérament, c’est une habitude, ça me permet de rentrer immédiatement  dans le match et c’est accepté sans problème.

A la Fougère on ne vit pas du rugby. A quoi ressemble ta semaine type de joueur pluri actif ?

Etant actuellement primeur aux halles de Biarritz  mes journées commencent tôt (3h, 4h ou 5h du matin) jusqu’à 14 h. S’en suit une petite sieste pour récupérer un peu. Juste avant d’aller à l’entrainement je vais en salle travailler le physique (musculation…).

Tu partages le poste de talonneur avec Arnaud BRISSOT avec des profils différents, mais on   ressent une bonne complicité avec les copains de la première ligne !

Oui c’est vrai, la concurrence est très saine, il y a une très bonne ambiance au sein de l’équipe, tous les mecs sont vraiment sympas !

Cette saison la mêlée locale a retrouvé des couleurs : certains observateurs  y voient l’influence de « papy Beñat » et des solutions en deuxième ligne. Sont-ils dans le vrai ?

Effectivement  on profite de l’expérience de Beñat qui nous donne quelques tuyaux. Il faut dire aussi qu’il y a un très gros boulot de fait dans ce secteur avec Fred. Je pense que nous commençons  à en récolter les résultats le dimanche.  Sur ce secteur on se base beaucoup sur le rôle de la seconde ligne qui est très important. Ça paye ! Continuons à travailler pour pouvoir passer un cap ! Elle nous fera gagner plusieurs matchs…

Pour le moment les résultats irréguliers tempèrent les objectifs, mais on sent qu’avec plus de constance l’équipe  serait difficile à battre. Qu’en pensent les entraîneurs ?

Les entraîneurs nous le répètent souvent nos résultats sont en dent de scie ce qui nous fait défaut en cette première partie de saison. Depuis le match de Saint Jean-de-Luz on sent que l’on est en progrès c’est encourageant… Mais nous sommes en train de corriger certains défauts comme l’aspect défensif qui nous a couté le match nul contre Lannemezan.  Comme l’on dit Stéphane et François « on joue comme on s’entraine » à nous d’être plus pointilleux aux entrainements pour être difficile à battre.

Rassure nous cependant, pas de regret pour l’instant d’avoir franchi l’Adour ?

Non pas du tout !!!

Questions et propos recueillis par Jean-Jacques LECOUONA

Laisser un Commentaire