sloganUST
Facebook Twitter Instagram
@ustyrosserugby
NEWS
Infos club: Samedi 18/08 - 15h. Stade de la Fougère RUGBY ALL STAR GAMES
Juniors BALANDRADE: Dim. 03/06 COTE SUD 15 / 28 STADE FRANCAIS Finale Champ. de France  

Sud Ouest du 28/05: " Tyrosse change tout "

TYROSSE Après une saison mitigée, l’UST a acté le retour de Stéphane Cambos comme directeur sportif, à la tête d’un staff qui comprendra François Gelez

 

KEVIN LEROY
k.leroy@sudouest.fr


Sixième de sa poule puis battue nettement par Blagnac en 8e de finale (3-26 ; 33-14) du championnat de France, l’US Tyrosse a sans doute bouclé, dimanche dernier, sa plus mauvaise saison depuis dix ans.
« On visait un peu plus haut, au moins les quarts de finale, voire les demies. Dans une poule certes relevée,
on s’attendait à mieux », admet le coprésident Christian Laclau, qui ne cache pas sa déception.
« On n’a peut-être pas pris la mesure de la difficulté de cette poule, et on ne s’est pas donné les moyens de
finir mieux classés. Il faut peut-être plus de travail, plus de rigueur », estime- t-il. Une pierre lancée dans le
jardin de l’homme fort du club depuis deux ans, Benoît August (1), dont le départ a été officialisé après
la défaite au match aller contre Blagnac.


« Il est resté pendant un mois et demi dans l’incertitude pour savoir s’il continuait : il a voulu arrêter à un moment donné, après le match à Hendaye (mi-mars, NDLR), puis il a été en contacts avec Dax, souffle
Christian Laclau. Donc à partir de là, on a réfléchi à un plan B, et le plan B est devenu le plan A, on ne pouvait pas attendre. On a pris la décision de restructurer le secteur sportif, avec un directeur sportif qui aura l’entière responsabilité de l’organisation des entraînements, de leur rigueur, et un staff en dessous. »


Trois demies de Fédérale 1
Le nom de ce futur directeur sportif n’est pas étranger aux supporters de l’UST, puisqu’il s’agit de Stéphane
Cambos. Le Gersois d’origine a déjà passé six saisons (entre 2009 et 2015)  sur le banc de l’équipe première,
marquées notamment par trois demi- finales de Fédérale 1, perdues contre Carcassonne, Béziers et Massy. Il n’a dirigé aucune équipe depuis son départ de l’UST, retrouvant son poste de formateur à la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCSPP).


« On connaît ses compétences, sa rigueur, son amour et sa connaissance parfaite de notre club. Toutes ces choses ne se discutent pas », lâche Christian Laclau à propos de celui qui a eu toute latitude pour la construction de son staff. Celui-ci sera composé de quatre à cinq personnes, pour diriger à la fois l’équipe première et les Espoirs.


Un seul nom est acquis aujourd’hui : celui de François Gelez, qui dirigera a priori tout le secteur
défensif. L’ancien ouvreur international, retraité des terrains en 2010, a d’abord dirigé le centre de formation
du SU Agen avant d’entraîner pendant deux saisons en Pro D2, à Perpignan, dont il a été remercié en septembre 2016. Il était alors revenu Tyrosse, son club formateur, s’impliquant ces derniers mois auprès
de l’école de rugby.


Relancer la machine 

Même s’il doit encore être complété, l’attelage a plutôt fière allure sur le papier. Il doit permettre, conjugué
à l’arrivée d’une génération prometteuse (2), de relancer la machine tyrossaise.
« Il faut que l’on redevienne une équipe plus solide », trace Christian Laclau, qui se réjouit de la disparition de la poule d’accession la saison prochaine et du retour à la formule classique de la Fédérale 1. « C’est une très bonne chose que tout le monde soit mélangé, même s’il y aura des têtes de série. On sera tous au même niveau au départ, et c’est le terrain qui décidera. C’est plus motivant pour tout le monde. »

 

(1) Coentraîneur avec David Dussaubat. Ce dernier devrait rester au club, dans un rôle restant à définir.
(2) Les juniors Balandrade seront finalistes du championnat de France le week-end prochain contre le Stade
Français.

 

FRANÇOIS GELEZ  « Envie de replonger » 

 

Pur produit de l’UST, François Gelez va donc s’asseoir sur le banc de l’équipe première à la rentrée, deux ans après sa dernière expérience malheureuse à Perpignan (Pro D2).

« J’avais fini fatigué, mais j’ai rechargé les accus, et j’ai ressenti l’envie de replonger au quotidien », explique
l’ancien ouvreur international, excité à l’idée de faire progresser « toutes les strates » d’un club qu’il veut
voir retrouver fierté et ambition.

« Je ne pointe du doigt personne. Je crois qu’un plafond de verre s’était installé au-dessus du club. La création de la poule élite, et donc l’interdiction de rêver à aller plus haut, a mis un petit coup de bâton derrière la tête de tout le monde. C’était difficile de se mobiliser. L’an prochain, ne serait- ce que le fait d’avoir Dax dans la poule va changer les regards sur la compétition. On va retrouver l’habit du petit qui défie les gros, j’espère que ça va nous booster, parce que je sais que le potentiel est là. »

 

 

 

Les matchs des jeunes

 

rcsl

WEEK-END des 02/03 JUIN

  

 

M18 BALANDRADE

Finale du Championnat de France

Dimanche 03/06 à 15h00 à St Maixent l'Ecole

COTE SUD  15 / 28  STADE FRANCAIS