Article

Sud-Ouest du 12/01:  » L’HORIZON EN QUESTIONS « 

MARMANDE – TYROSSE Face à un concurrent direct, les Tyrossais ont l’occasion de prendre le large au classement

Marmande . . . . . . . . .8e/30 pts

Tyrosse . . . . . . . . . . . 5e/34 pts

Lieu Marmande (stade Georges-Dartialih). Horaire Demain à 15 heures. Arbitre M. Jean Lespes (Île-de-France).

Tyrosse Le groupe : Hontebeyrie, Auzqui, Aspiroz, Brissot, Lagain, Bélestin, K.Kahn, Vervoot, Fabre, Lemes-Vieira, Samson, Lesbats, Lafitte, R.Kahn, Sainte-Croix, Dubert, Rama, Barbe, Hourcade, Ducom, Dhuin, Descazaux, Chasseur, Villetorte, Sarthou.

Pour le quinze à la Fougère, le retour de confiance est palpable, mais l’équilibre comptable semble encore fragile. Voilà qui pourrait résumer la situation actuelle, après l’essentiel succès enregistré aux dépens de Lavaur. Il faudra bien admettre que la poule semble plus homogène que prévue et que rien ne semble véritablement figé entre Albi, malgré ses couacs à répétition en Pays Basque, (qu’il soit côtier ou de l’intérieur) et un quatuor de bas de tableau (Valence, Bagnères, Nafarroa et Lannemezan), loin d’être déconnecté de l’ovale réalité. Dimanche à Marmande, l’opposition dominicale pourrait en cas de favorable scénario, constituer un véritable tournant. Face à des Lot-et-Garonnais qui auront forcément les crocs, après leur bonne pioche du week-end précédent sur le plateau de Lannemezan, les Tyrossais miseront sur un coup de poker.

Opposition de style

« Si on ne veut pas passer à côté d’un printemps sympa, il faudra bien compenser à l’extérieur les points perdus à la maison, confie François Gelez. On sait que les mois de janvier et février seront déterminants pour s’éviter la pression sur le final de la phase de qualification ». Accrochés lors du match aller, les rouge et bleu savent néanmoins par où peut passer leur salut, à condition de tenir le choc aux avants postes. « C’est une équipe du même niveau que nous, mais armée physiquement et difficile à bouger et à déstabiliser.

La confrontation pourrait tourner à l’opposition de style, car il nous faudra déplacer le ballon et trouver les solutions pour mettre du rythme ». Les partenaires de Guillaume Discazaux devront surtout éviter les trous d’air, comme celui qui permit à Lavaur de reprendre les commandes dimanche dernier. « On a trop souvent tendance à perdre le fil du match, c’est vrai. Mais sur ce coup-là on a su pousser à bon escient et finir plus fort. Un mois plus tôt, dans la même situation, cette opposition nous aurait peut-être échappé.  Paradoxalement, alors que l’on s’était peu entraîné, on a su trouver un bon équilibre dans nos schémas de jeu et de la justesse dans le déplacement au pied ».

Une juste illustration sans doute, d’un retour de confiance amorcé sur la fin d’année. En septembre dernier, Marmande avait su faire planer le doute jusqu’au bout sur la Fougère, gageons que l’UST saura lui rendre la monnaie de la pièce, avec à la clé, la même souriante réussite qu’à Lavaur, Oloron ou Bagnères. L’horizon printanier s’en trouverait forcément, subtilement éclairci !

Jean-Marc Darribat

Laisser un Commentaire