Article

Sud-Ouest du 05/11: « ILS PAIENT LEUR DÉSUNION »

TYROSSE – LANNEMEZAN Pourtant bien partis, les Tyrossais ont par la suite perdu tous leurs repères contre la lanterne rouge, jusqu’à se laisser rejoindre dans les ultimes secondes. Frustrant

 

Tyrosse . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29

Lannemezan . . . . . . . . . . . . . . 29

 

Lieu Tyrosse (Stade de la Fougère) Spectateurs 1250 environ Arbitre M. Paris (Auvergne -Rhône Alpes)

Mi-temps 22 – 12

 

Tyrosse 4 essais Ducom (6e, 25e), Durquet (10e), Benony (59e) ; 3 transformations (10e, 25e, 59e) 1 pénalité (39e) Descazaux.

L’équipe : Sarthou, Durquet, Ducom, Descazaux (cap), Benony, (o) Dhuin, (o) Dubert, Lesbats, Lafitte, Montois, Vervoot, Fabre, Lagain, Aspiroz, Auzqui.

Sont entrés en jeu : Hontebeyrie, Brissot, K.Kahn, Samson, R.Kahn, Barbe, Belestin.

Cartons Jaunes Vervoot (1e), Samson (57e), Descazaux (75e)

 

Lannemezan 4 essais Sere Peyrigain (23e), André (40e, 80e), Demai Hamecher (68e) ; 3 transformations Dasque (40e),

Dupont (68, 80e) ; 1 pénalité Dupont (65e)

L’équipe : Dasque, Vandekerkof, André, Lafitte, Demai Hamecher, (o) Sere Peyrigain, (m) Dupuy, Cazorla, Paris, Herbin, Loutocky, Pettigianni (cap), Rixens, Rouch, Mirtskhulava.

Sont entrés en jeu : Toureau, Cotter, Daste, Maleret, Rojo, Dupont, Belzunce, Granja.

 

L’US Tyrosse a décidément le chic de se mettre le cochon dans le maïs. Entreprenante et réaliste en première période, bien que déjà inquiétante défensivement, elle a négligé tous ses bons principes de base sur le second acte.

Résultat : elle s’est exposée au pire, quarante minutes durant, pour concéder, au final, le partage des points à des Pyrénéens qui ont eu le mérite de ne jamais se désunir.

Lannemezan avait pourtant battu en retraite d’emblée, en s’empêtrant dans ses dix mètres, pour offrir un essai de

« rapetout » à Ducom (5-0, 6e). Un remarquable mouvement impulsé par Lesbats, Benony et Dubert, repris à cinq mètres, confirmait l’humeur offensive des locaux (9e). Sur la phase suivante, Durquet labellisait le jeu de passe-passe entre avants et arrières confondus (12-0, 10e).

 

Bourde défensive

C’était, jusque-là, propre, net et sans bavure. En retour pourtant, Loutocky et Dupuy sonnaient l’avis de rébellion, mais se mangeaient la feuille de match à deux enjambées de la terre promise (13e). Lannemezan refaisait surface, mais Semisens s’attachait à faire vivre le ballon. Par à-coups déjà, les visiteurs affichaient leur volonté de ne rien lâcher, à l’image d’un groupé pénétrant dévastateur, derrière lequel Sere Peyrigain s’engouffrait avec délice (12-5, 23e). Juste le temps d’un renvoi et Sarthou tirait le meilleur parti d’un ballon de récupération, pour envoyer Dhuin et Ducom parachever la belle œuvre (19-5, 25e). Déjà conséquente, la domination du paquet du cru s’accentuait, entre pénaltouche gâchée par un en-avant (35e) et surtout pression en mêlée, offrant trois points supplémentaires à Descazaux (22-5, 38e). Idéal avant la pause…

Mais c’était sans compter sur une grossière bourde défensive, débouchant sur une valise du centre André (22-12, 40e).

Au retour des vestiaires, le CA Lannemezan, métamorphosé, prenait résolument les affaires en main, au point de priver les rouge et bleu de munitions. Après avoir manqué trois pénalités, les hommes de Pettigianni pouvaient s’estimer mal payés et carrément pas vernis, en encaissant un contre de Brissot et Benony (29-12, 59e). « Le tournant du match », pensait-on ! Les esprits pyrénéens, pour leur part, voyaient plus loin. Encouragés par un surplus de veine au pied (29-15, 65e), ils maintenaient la pression et trouvaient toutes les raisons d’espérer, dans le sillage du déboulé de Lafitte et Demai- Hamecher (29-22, 68e). Décidément trop inconsistante défensivement, l’UST continuait de balbutier son rugby jusqu’à se laisser piéger par André, pour l’essai d’une égalisation finalement offerte sur un plateau… de Lannemezan, forcément !

Jean-Marc Darribat

crédit photo : ISABELLE LOUVIER / « SUD OUEST »

Laisser un Commentaire